Acné et pilule contraceptive

  Contraception et Acné :

   La contraception orale peut favoriser ou diminuer l'acné des jeunes femmes. Les pilules composées de progestatifs androgéniques ou à climat progestatif ont tendance à aggraver l'acné (exemple trinordiol...). Néanmoins, les contraceptifs hormonaux, quels qui soient, peuvent être efficaces sur l'acné avec diminution des lésions entre 40% et 70%. Il existe une grande variabilité inter-individuelle et une même pilule peut induire une diminution de l'acné chez une femme, alors qu'elle induira une aggravation de l'acné chez une autre !

   Par conséquent, pour une acné minime, une contraception par lévonorgestrel (type: leeloo, optilova, ou lovavulo...) peut être essayée en premier lieu. S'il n'y a pas d'amélioration au bout de 6 mois, il est possible de passer à la suite aux pilule de 3ième générations.


   En effet, certaines pilules de troisième génération, pilules pour certaines à climat oestrogènique, ont tendance à faire diminuer l'acné. Triafemi (pilule triphasique au Norgestimate de 21 cp/mois) a prouvé son efficacité et présente une AMM (autorisation de mise sur le marché) contre acné. Une gamme assez récente de pilule possède un effet anti-androgénique. Cette dernière propriété peut faire régresser de manière importante l'acné. C'est le cas pour les pilules à base de Drospirenone : Jasmine (30µg d'estrogène) et Jasminelle (20 µg d'estrogène).

  Après échec, et uniquement après échec de ces contraceptions classiques, un traitement par acétate de cyprotérone peut être donné. Ce médicament "dermatologique" est associé à des estrogènes. Il possède une inhibition de l'ovulation et donc un effet contraceptif. Ce traitement doit être réservé aux femmes ayant une acné résistante voire une hyperpilosité. Sa prescription doit être à réévaluer au cours du temps. Il présente des effets indésirables et des risques supérieurs aux contraceptifs courants.
Des formes d'associations médicamenteuses sont prêtes à l'emploi par exemple : Diane 35 , Holgyéme, Minerva, Evepar, Lumalia...
Sinon, il faut associer l'acétate de cyprotérone à une pilule : par exemple Triafémi + 12.5 mg à 25 mg /j d'acétate de cyprotérone 21 jours par mois.
Soit l'associer uniquement à un oestrogène, par exemple : Androcur 25 ou 50 mg + provames 2 mg pendant 21 jours par mois.

A noter, l'acétate de cyprotérone, pourrait être efficace chez les femmes qui présenterait une chute des cheveux associée à de l'acné.

 N'oubliez pas d'y associer un traitement local spécifique. La pilule seule est rarement efficace à 100% sur l'acné...

 

Nouvelles recommandations 2015

Pour une acné légère à moyenne, les traitements locaux à base de peroxyde de benzoyle (CUTACNYL 10 g,EFFACNE 5 % gel, PANOXYL 5 % gel p appl loc...) 30 % SS

CUTACNYL 2,5 ou 5% : en traitement d'attaque, 1 à deux fois par jour, puis en entretien, 1 fois tous les 2 jours.

Une irritation est fréquente et normale en début de traitement : ne vous découragez pas, mais n'hésitez pas à prendre l'avis de votre pharmacien. Pour limiter les risques d'irritation, n'appliquez pas ce produit sur une peau déjà irritée ou lésée, utilisez des savons de toilette doux et n'appliquez pas de lotion ou parfum alcoolisés.Si vous mettez accidentellement cette substance en contact avec les yeux, les paupières, la bouche, les narines, les muqueuses ou une plaie, rincez abondamment à l'eau tiède. Vous devez tenir compte du risque de décoloration de vos vêtements ou de votre literie par le produit.

et de rétinoïdes sont à privilégier. Le peroxyde de benzoyle peut être prescrit pendant toute la durée de la grossesse et durant l’allaitement.

Au vu de leur efficacité modeste et du risque de résistances, la place des antibiotiques locaux s’est nettement réduite. Un antibiotique oral (doxycycline ou lymécycline) peut être prescrit pendant une durée de 3 mois pour une acné moyenne, ou en cas d’échec des traitements topiques dans une acné légère. La minocycline a pour sa part été retirée de l’arsenal thérapeutique, à cause d’effets indésirables importants.

Si la patiente nécessite un contraceptif qui peut également agir sur son acné, le lévonorgestrel est recommandé en première intention, le norgestimate en deuxième intention. Les antiacnéiques de type Diane 35 ne peuvent être envisagés qu’en dernière intention si l’acné persiste malgré un traitement dermatologique bien conduit.

 

Mise à jour en 2015

 

 

OCTOBRE ROSE VAR EST LITTORAL 2016

REJOIGNEZ - NOUS  ! 

Octobre rose 2016

Programme octobre rose puget

 

SUR MARSEILLE                        SUR ANTIBES

Regates roses 2016

 

 http://www.facebook.com/medsein.afmgos

  Luttons ensemble contre le cancer du sein !

 Dr Eric PRADOS

PRESIDENT AFMGOS

Dr PRADOS eric