Herpes et grossesse

Herpes Génital et Grossesse

 L’Herpes est une infection virale. Le nombre d’infection est en constante augmentation. Le Virus est appelé HSV pour Herpes Simplex Virus. Il existe 2 virus HSV. Le HSV-1 qui se retrouve surtout sur la bouche et le HSV-2 surtout sur le sexe.

 Beaucoup de gens ont ou ont été infecté par le HSV1. Près de 75% des adultes des populations des bas niveaux socio-économiques présentent une séroconversion à l’HPV-1.

Le taux de séroconversion à HSV-2 est moindre. Il semble inférieur à 20% voire 10%.

Le taux de séropositifs à HSV augmente avec l’âge et le nombre de partenaires.

 Transmission du HSV :

La transmission se fait par contact direct.

La contamination homme-femme est 6 fois plus fréquente que la contamination femme-homme.

 Les individus excrètent le virus de manière intermittente AVEC OU SANS signes cliniques.

D’ailleurs, il semble que les 2/3 des contaminations se réalisent alors que les partenaires sont excréteurs asymptomatiques (sans lésion).

 La primo-infection survient 2 à 20 jours après le contact ou le rapport (6 à 7 jours en moyenne). La contamination peut durer après pendant 20 jours…

 Les réactivations de l’infection herpétique sont fréquentes. Les facteurs déclenchant sont multiples comme la fièvre, la fatigue, le stress etc… Lors des récurrences, la contagiosité est plus courte et dure moins d’une semaine. Cependant, il faut garder à l’esprit que plus des ¾ des récurrences sont sans aucune expression clinique.

 Les signes de l’Herpes :

Le plus souvent l’infection herpétique est ASYMPTOMATIQUE ! Sans aucun signe clinique !

Lorsque que l’herpes se manifeste cela se caractérise par des sensations de brûlure ou de grattements puis il peut apparaître des vésicules puis des pustules et des ulcérations avec suintement. Puis cela cicatrise par des croûtes. Pendant tout ce temps là et même après, le patient est contagieux !

 Diagnostic :

Le diagnostic se fait sur prélèvement à la recherche de l’ADN viral par PCR ou par culture virale.

La sérologie virale retrouve des IgM au 10ième jour et des IgG dans les 15 jours. Elle ne distingue pas le HSV-1 du 2 sauf demande spécifique. Néanmoins, la séroconversion HSV-1 isolée, sans signe clinique évocateur ne permet pas d’évoquer une infection génitale du fait de la prévalence élevée des infections orofaciales asymptomatiques à HSV-1.

 Traitement :

Les traitements ne guérissent jamais la maladie ! Ils ne peuvent que diminuer les symptômes et le nombre de récurrences.

3 molécules sont utilisées : l’aciclovir, la valaciclovir et la famciclovir

Le traitement médical des récurrences permet de réduire la durée des lésions vésiculaires mais pas celle des douleurs.

Le traitement de la douleur nécessite parfois des bains de siège, miction dans de l’eau froide, voir anesthésique en gel.

 Dans les couples sérodiscordant (sérologie différente entre l’homme et la femme), la protection des rapports sexuels par le préservatif ne permet pas d’éviter totalement la transmission du Virus. Bien entendu, il reste le seul moyen de prévention de l’infection lors des rapports sexuels avec des partenaires occasionnels.

 

Lors d’une grossesse

 La transmission de l’infection est maximum lors d’une primo-infection qui a lieu autour de l’accouchement. Il est rare, 1/10 000, en cas d’excrétion maternelle asymptomatique.

 La contamination du bébé se fait par contact direct lors du passage du bébé dans le vagin lors de l’accouchement, mais aussi indirectement, après rupture de la poche des eaux, le virus peut remonter dans le ventre et infecter le bébé. Des transmissions sanguines du virus par le placenta sont exceptionnelles.

 A noter, 2/3 des cas des infections néonatales à HSV se rencontrent chez les bébés de femmes sans antécédent connu d’herpes. Cela s’explique par le nombre important de patientes asymptomatiques.

 Mesures thérapeutiques et prophylactiques en cas de grossesse :

Il existe un très grand nombre de recommandations différentes selon les pays et les sociétés savantes… Ainsi, il est possible que vous trouviez différents protocoles !

 Le traitement curatif chez la femme enceinte est le même que celui en dehors de la grossesse. Le traitement peut être l’aciclovir comme la valaciclovir.

Par exemple, en cas de récurrence : aciclovir 200mg X5/j pendant 5 jours

                      En cas de primo-infection : aciclovir 200mg X5/j pendant 10 jours. Ce traitement est à prolonger jusqu’au terme si l’épisode survient en fin de grossesse.

 Prévention ?

Lors d’une primo-infection au cours de la grossesse, il semble important de faire un traitement préventif dès les 36SA. Aciclovir 400mg per os X3/jour de 36 SA à l’accouchement.

Mais en cas, de simple d’antécédent d’herpes, sans récurrence et même en cas de récurrence pendant la grossesse l’utilisation d’un traitement préventif à partir de 36 SA est débattue…

 Lors des primoinfection, la césarienne n’est indiquée qu’en cas de lésions avec une poche des eaux intactes ou rompue depuis moins de 4 heures. Néanmoins, il faut savoir que cette  césarienne prophylactique n’élimine pas complètement le risque avec près de 20% d’infections résiduelles.

 

 

OCTOBRE ROSE VAR EST LITTORAL 2016

REJOIGNEZ - NOUS  ! 

Octobre rose 2016

Programme octobre rose puget

 

SUR MARSEILLE                        SUR ANTIBES

Regates roses 2016

 

 http://www.facebook.com/medsein.afmgos

  Luttons ensemble contre le cancer du sein !

 Dr Eric PRADOS

PRESIDENT AFMGOS

Dr PRADOS eric