Hyper-Prolactinémie et Grossesse

Désir de Grossesse et microprolactinome ou macroprolactinome (de taille < 12mm)

Il est nécessaire de faire un traitement par bromocriptine jusqu'au diagnostic de la grossesse. En cas d'intolérence à la bromocriptine, le traitement sera modifié par cabergoline. Tout traitement par quinagolide doit être arrêté.

Grossesse et microprolactinome :

Arrêt des traitements. Néanmoins, en cas de nécéssité, la reprise de la bromocriptine voire de la cabergoline peut être faite sans risque maternofoetal. La surveillance de la prolactinémie est inutile car le taux sera de toutes les manières augmenté. Une simple surveillance clinique est nécessaire. il est possible de faire au besoin, une évaluation du champ visuel et une IRM sans injection de gadolinium.

Pour les macroprolactinomes, la bromocriptine peut être poursuivi si besoin.

Post-partum et hyper-prolactinémie:

Le plus souvent l'hyperprolactinémie persiste après l'accouchement, mais souvent il y a une diminution des taux ! Dans même 20% des cas, il y a une disparition complète du prolactinome ! Par conséquent, l'allaitement n'est pas contre-indiqué ! l'allaitement sera bien entendu contre-indiqué uniquement en cas de nécessité de reprendre de la bromocriptine.

Un dosage de la prolactine sera réalisée 2 mois après l'accouchement ou la fin de l'allaitement. L'IRM hypophysaire pourrait être de même recommandée à cette même période.

Décembre 2014

 

 

 

 

 

Bonjour,


Je suis actuellement trop occupé par la construction et la promotion du centre médical Famille Enfant Parentalité de l’Estérel (centre FEPE) qui devrait ouvrir pendant l'été 2017 à Saint Raphael.

Ainsi, je ne peux pas actuellement m'occuper du site internet de l'association.
veuillez excuser cette absence transitoire.


Cordialement


Dr Eric Prados

  Luttons ensemble contre le cancer du sein !

 Dr Eric PRADOS

PRESIDENT AFMGOS

Dr PRADOS eric

 

 

 

×