Tumorectomie du sein

LES MAMMECTOMIES PARTIELLES

 

 

 LES MAMMECTOMIES PARTIELLES

 Fiche d'information des patients

 Une mammectomie partielle peut correspondre à une Tumorectomie ( ablation d'un nodule palpable) ou une Zonectomie (ablation d'un zone non palpable). Les mots "nodule" et "tumeur" équivaut à "boule" en médecine et ne préjuge en aucun cas de cancer.

  Devant la découverte d'une anomalie mammaire (nodule, micro-calcifications...), il est réalisée le plus souvent au préalable une biopsie mammaire. Cette biopsie a permis de connaître la nature bénigne ou cancéreuse du nodule ou de la zone que l'on doit vous traiter. En fonction de la nature de cette lésion, le geste opératoire sera complété ou non par un autre geste tel que par exemple un curage axillaire sentinelle ou classique... Lorsque la mammectomie partielle est réalisée d'emblée, sans biopsie préalable, un examen extemporané peut être réalisé au bloc opératoire dans certaines conditions.

 L'INTERVENTION

 L’intervention est pratiquée sous anesthésie générale, selon les cas dans le cadre d'une hospitalisation standard ou de jour.

  Lorsque la lésion  est bénigne, l'intervention se limite à son ablation. Les limites chirurgicales peuvent être au contact de la lésion. Les incisions et donc les cicatrices peuvent être localisées dans des zones moins voyantes.

 Lorsque la lésion est suspecte ou cancéreuse, des marges de sécurité sont nécessaires et les cicatrices sont souvent « moins esthétiques ». Un examen pendant l'opération peut être réalisé afin de vérifier sa nature et ses marges de résection.

 Quelque soit la lésion, il n’y aura jamais d’ablation complète du sein (mammectomie totale) sans votre accord préalable !

  AVANT L'OPERATION

  Lorsque la lésion n’est pas palpable (foyer de microcalcifications ou petit nodule situé en profondeur dans le sein), la zone peut être localisée avant l’opération par votre radiologue ou votre chirurgien qui met en place un fil repère ou un marquage cutané en s’aidant de la radiographie ou de l’échographie du sein. Un pansement protecteur sera collé sur le repérage afin qu’il ne bouge pas ou qu’il ne s’efface pas.

 Fil repere intra mammaire 1

 De même, si un curage axillaire sentinelle est nécessaire, la veille ou le matin même de l'opération, une injection d’un produit faiblement radioactif sera faite dans le sein autour du mamelon. Lors de l'opération, un colorant bleu peut être injecté dans la même zone. Voir dossier spécifique.

  DEROULEMENT DE L'OPÉRATION

  L'intervention est réalisée sous anesthésie générale. Une surveillance de 2 heures minimum est réalisée en salle de réveil après la fin de l’intervention.

 L'incision est généralement réalisée soit directement en regard de la zone à enlever ou de la tumeur soit dans un endroit peu visible comme autour du mamelon ou dans le sillon sous mammaire.

Sans-titre.jpgLes differentes incisions oncoplastiques

 Dans la chirurgie oncoplastique, les cicatrices sont très variables.

  La cicatrice peut être modifiée selon les constatations faites au cours de l'intervention: ouverture plus grande que prévue, dans un autre territoire, etc...

 Lorsqu’il existe un doute sur l’origine maligne de cette lésion, un examen extemporané anatomopathologique peut être réalisé pendant votre sommeil. Cela correspond à un examen grossier de la tumeur. Une analyse complémentaire sera réalisée plus tardivement.

 Les marges de sécurité opératoire peuvent être évaluées par cet examen extemporané ou lors d’une radiographie de la pièce opératoire en cours de votre sommeil. Néanmoins, même s’il existe une impression de satisfaction des berges chirurgicales à ces deux derniers examens, l’analyse finale par l’anatomopathologiste peut conclure à la présence de berges chirurgicales insuffisantes. Dans ce cas une reprise chirurgicale du lit opératoire sera nécessaire !

radiographie-piece-operatoire.jpgradiographie-piece-operatoire-1.jpg

Radiographie de pièce opératoire

  En post opératoire immédiat, vous vous réveillerez le plus souvent avec un petit drainage des sécrétions (petit tuyau avec petite bouteille ou crin de Florence). Un pansement peut être un peu compressif.

  Si des cellules malignes sont mises en évidence, lors des biopsies pré-opératoires ou en cas de confirmation du caractère malin de la lésion lors de l’examen extemporané, l'intervention peut être poursuivie par le prélèvement de ganglions axillaires. Ce prélèvement est réalisé par une incision horizontale à la base du creux de l'aisselle ou verticalement dans la portion antérieure du creux axillaire. Dans de rare cas, l’incision de la mammectomie partielle est en continuité avec celle du creux axillaire.

  LES SUITES DE L'INTERVENTION

  • L'hospitalisation est généralement de courte durée (24 à 48 h) si la mammectomie partielle est réalisée seule. Si un dispositif de drainage a été mis en place, il est habituellement enlevé avant le départ. Ce drainage est conservé entre un et trois jours.

 Les fils de fermeture de la peau sont le plus souvent résorbables. Ils sont parfois associés à des Stéri-strip (pansement sous forme de petites bandes collantes). Des pansements à faire par une infirmière peuvent être prescrits.

  Les suites opératoires sont peu douloureuses. Les antalgiques ne sont pas toujours nécessaires.

  Une ecchymose est classique, bien que non constante.  De même, nous rencontrons souvent une induration du foyer opératoire. Cette induration peut être transitoire comme permanente. Une déformation localisée du sein peut être constatée. Elle est fonction de plusieurs paramètres comme la taille de la lésion initiale, la région opérée du sein, la taille de votre sein...

  • Si un curage ganglionnaire a été réalisé, l'hospitalisation est un peu plus longue. La sortie est réalisée lorsque l'écoulement des sérosités sont arrêté ou suffisamment diminué pour retirer le dispositif de drainage.

  RISQUES SPECIFIQUES A L'INTERVENTION

 Tout acte médical, investigation, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans les conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et à la réglementation en vigueur, expose à un risque de complication. Les risques du traitement chirurgical sont à mettre en balance avec les inconvénients de l’abstention.

  La mammectomie partielle est une intervention dont le déroulement est simple dans la quasi totalité des cas.

 La complication classique de l'intervention est le saignement du site opératoire, extériorisé (hémorragie) ou non (hématome). Le plus souvent, cet hématome nécessite de simples soins locaux (pansement compressif, évacuation par ponction ou massage). Dans les formes plus sévères, une ré-intervention est nécessaire. Comme dans toute opération, des cas très exceptionnels d’hémorragies peuvent menacer la vie. Dans ces cas, une transfusion sanguine ou de produits dérivés du sang peut être nécessaire.

 Si un curage ganglionnaire est nécessaire, ses risques propres sont la possibilité de blessure des vaisseaux et des nerfs du creux de l’aisselle. Leurs conséquences peuvent être graves. Néanmoins, lorsque le chirurgien est expérimenté, ces lésions sont très exceptionnelles.

  Une blessure ou une brûlure de la peau du sein peut se produire. Ces lésions sont normalement sans conséquence.

  L'infection du foyer opératoire (abcès) est lui aussi rare. Il peut par contre y avoir parfois  des troubles de la cicatrisation. Plus que de cicatrices larges, hypertrophiques, ou chéloïdes, il s'agit surtout de désunion des sutures.

  Des troubles de la sensibilité de la région opérée sont possibles, à type d'insensibilité ou d'hypersensibilité. Ils peuvent être associés à des douleurs à la pression de la région cicatricielle. Ces symptômes sont le plus souvent transitoires en quelques mois, mais ils peuvent persister définitivement.

  EN PRATIQUE 

 • Avant l'opération :

 - Une consultation pré anesthésie doit être réalisée systématiquement avant toute intervention.

 - Le plus souvent, vous serez hospitalisée la veille de l'opération, voire le matin de celle-ci.

 - Si le nodule doit être repéré, ce repérage est habituellement effectué la veille ou le matin de l’intervention, de même si un ganglion sentinelle est prévu au cours de votre opération, l’injection du produit de détection du ou des ganglions sentinelles et parfois l’acquisition d’une image en scintigraphie sont réalisés le jour précédent ou le matin même de l’opération.

 - Après une prémédication et une douche, vous serez conduite au bloc opératoire. Si vous avez un repérage, ce dernier doit être protégé par un pansement imperméable lors de votre douche.

 - Le rasage du creux axillaire est parfois réalisé la veille de l'intervention.

  • Après l'opération:

 - Vous passerez en salle de réveil avant de retourner dans votre chambre. Une durée de 2 heures est classique.

 - Un petit drainage est souvent mis en place pour quelques jours sous la peau.

 - Un petit hématome ou une sensation de dureté de la zone où se trouvait le nodule sont très fréquents, et peuvent durer quelques jours ou semaines.

 - La reprise d'une alimentation normale se fait en général dès le soir ou le lendemain l'opération.

 - Des douches sont possibles quelques jours après l'opération mais il est recommandé d'attendre trois semaines avant de prendre un bain.

 • Après la sortie :

 - Une visite de contrôle post-opératoire, est indispensable pour vérifier la cicatrisation et pour connaître le résultat de l'analyse définitive de la lésion.

Mammectomie partielleMammectomie partielle (136.82 Ko)

  ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

                     opération de zonectomie 2 : Med-Sein / AFMGOS - Dr E. PRADOS  

    Images d'opération de Zonectomie : attention, pour patientes averties...éviter les images si vous êtes sensible aux gouttes de sang !

 

 

fil-repere-intra-mammaire.jpgzonectomie.jpg

zonectomie-operation-2.jpgzonectomie-operation-crins-de-florence.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OCTOBRE ROSE VAR EST LITTORAL 2016

REJOIGNEZ - NOUS  ! 

Octobre rose 2016

Programme octobre rose puget

 

SUR MARSEILLE                        SUR ANTIBES

Regates roses 2016

 

 http://www.facebook.com/medsein.afmgos

  Luttons ensemble contre le cancer du sein !

 Dr Eric PRADOS

PRESIDENT AFMGOS

Dr PRADOS eric