difficultés de l'allaitement

 

1. Les douleurs et lésions des mamelons (rougeur, irritation, crevasse)

La cause est une mauvaise prise du sein, entraînant une friction anormale du mamelon,

Sa prévention passe donc par un positionnement correct du nourrisson lors des tétées, une hygiène quotidienne (douche). La goutte de lait semble efficace (presser le sein en fin de tétée pour obtenir une goutte de lait, grasse, et l’étaler sur le mamelon). En revanche, le nettoyage des mamelons avant et/ou après une tétée semble augmenter l’incidence des douleurs des mamelons et complique inutilement l’allaitement.

En cas de lésions du mamelon, des protèges-mamelons peuvent être utilisés pour une durée brève.

 

2. L'engorgement mammaire

On distingue deux types d’engorgement :

- L'engorgement physiologique, est un œdème (résultant d'une stase capillaire et lymphatique), augmentation du volume de lait produit. Il se résout rapidement avec des tétées efficaces.

- L'engorgement pathologique. Il s'accompagne de fièvre, de frissons, de douleur et d’une gêne à l’écoulement du lait. Il peut évoluer vers une mastite si des mesures rapides ne sont pas prises.

On prévient l’engorgement par des tétées à la demande, voire à l’éveil aux premiers signes de gène,

sans restriction de leur fréquence et de leur durée.

Si l’engorgement est installé, il est parfois difficile pour le bébé de téter. Pourtant il faut absolument réduire la stase de lait, vider le sein. Si le bébé n’arrive pas à prendre en bouche le sein, exprimer d’abord un peu de lait, soit manuellement, soit au tire-lait, puis lui donner la tétée normalement.

L’application de froid ou de chaud peut procurer un soulagement à la mère.

 

3. La lymphangite ou mastite

La mastite est une inflammation du sein, habituellement unilatérale. L’inflammation peut être simplement localisée (aspect en peau d’orange, peau rouge, chaude, douloureuse) ou s’accompagner de fièvre. Le risque principal est l’évolution vers une infection.

La mastite est favorisée par l’engorgement (stagnation du lait dans le sein, difficulté à l’exprimer), par les lésions du mamelon (qui poussent la mère à diminuer les tétées en nombre et en durée pour atténuer sa douleur) 

Le traitement est l’extraction du lait maternel à tout prix (suspendre l’allaitement expose au développement d’un abcès du sein). On peut alors recourir à un verre d’eau chaude (non brûlante) que l’on va appliquer comme une ventouse sur le bout de sein : le lait va alors être éjecté dans le verre d’eau chaude.

 

4. L’insuffisance des apports de lait maternel

La plupart du temps, elle est liée à un allaitement mal conduit (tétées inefficaces ou peu nombreuses), ou aux épisodes normaux que nous avons évoqués, que la maman rencontrera plusieurs fois au cours de son allaitement.

Enfin, la reprise du travail et le changement de rythme qu’il suppose, est souvent associé à une baisse de la lactation également.

Pour y remédier, dans le premier cas, faire appel à un professionnel compétent en lactation pour vérifier l’efficacité de la succion. Dans tous les cas, augmenter transitoirement la fréquence et la durée des tétées.

La reprise du travail, des activités ou du sport ne doit pas être un obstacle à la poursuite de l’allaitement. Conserver les tétées pendant les heures de congé (souvent matin et soir), expression et conservation du lait sur le lieu de travail, et reprise de l'allaitement à la demande pendant les jours de congés.

Le code du travail accorde au mères qui allaitent une pause sur leur temps de travail ainsi que des locaux appropriés pour exprimer le lait, ou réduction journalière du temps de travail pour aller allaiter leur enfant.

 

5. La confusion sein-tétine

Eviter, pendant au moins les 15 premiers jours de vie, de proposer à l’enfant un biberon ou une sucette. Il pourrait très vite s’accommoder de cette nouvelle manière de téter, différente de la succion au sein, et ne saurait plus téter au sein.

 

  Retour page initiale de l'allaitement (clic ici)

 

 

 

 

 

Bonjour,


Je suis actuellement trop occupé par la construction et la promotion du centre médical Famille Enfant Parentalité de l’Estérel (centre FEPE) qui devrait ouvrir pendant l'été 2017 à Saint Raphael.

Ainsi, je ne peux pas actuellement m'occuper du site internet de l'association.
veuillez excuser cette absence transitoire.


Cordialement


Dr Eric Prados

  Luttons ensemble contre le cancer du sein !

 Dr Eric PRADOS

PRESIDENT AFMGOS

Dr PRADOS eric

 

 

 

×